2f_surgical_exportation
 

Incontinence Urinaire d’Effort

La mise en place d’une bandelette sous urétrale est devenu le traitement chirurgical de référence de l’incontinence urinaire féminine d’effort.

• Information patiente

Définition de l’Incontinence urinaire (OMS)

L’incontinence urinaire est une perte involontaire d’urine, diurne, ou nocturne On estime que c’est un symptôme fréquent qui toucherait au moins 3 millions de personnes en France. 15 à 20 % des personnes âgées de plus de 60 ans ont une incontinence et le risque est deux fois plus élevé pour les femmes (15-30 %) que pour les hommes.

Classification :

1. Incontinence d’effort : perte d’urine involontaire survenant lors d’une augmentation de la pression abdominale : éternuement, toux, marche

2. Incontinence par impériosité : perte d’urine par envies pressantes non maîtrisables en rapport avec une contraction de la vessie

3. Incontinence mixte : association d’une incontinence d’effort et d’une incontinence par

4. instabilité vésicale

L’incontinence urinaire d’effort féminine

Il s’agit d’une incontinence passive par diminution des résistances urétrales. La fuite d’urine survient lorsqu’une pression abdominale s’exerce lors d’une toux, d’un éternuement, d’un rire... Ce type d’incontinence représente 50 % des incontinences urinaires féminines.

Etiologies :

Dans la quasi-totalité des cas, elle est due à une défaillance pelvi-périnéale. L’urètre, trop mobile, perd son appui postérieur par fragilisation du périnée.

La défaillance pelvi-périnéale peut être d’origine obstétricale, chirurgicale, hormonale.



Le traitement chirurgical

Le traitement chirurgical de l’incontinence urinaire d’effort est très standardisé de nos jours, et va rétablir un soutien sous l’urètre, empêchant la bascule en arrière de l’urètre lors des efforts.

Une bandelette en polypropylène mono filament va réaliser un soutènement de la partie moyenne de l’urètre sans fixation et sans tension.

Durant l’effort, la bandelette permet la clôture de l’urètre.

Les technique utilisées pour poser la bandelette sont simples rapides et mini invasives :

1. TVT (Tension-free Vaginal Tape) posée par voie rétro-pubienne.

Cette intervention nécessite la réalisation d’une cystoscopie afin de vérifier l’absence de passage intra vésical de la bandelette.

2. TOT (Trans-Obturator Tape) posée par voie transobturatrice (intervention la plus fréquente)

TOT out in (dehors - dedans) la pose de la bandelette se fait à partir de la peau, au niveau de la partie interne et inférieure du trou obturateur, ensuite la membrane obturatrice puis est récupérée à travers l’incision vaginale après avoir contourné la branche ischio-pubienne.

TOT in out (dedans - dehors) la pose de la bandelette se fait à partir de l’incision vaginale par un cheminement inverse.

Le matériel



Le TVT ou TOT donnent d’excellents résultats qui semblent superposables entre les deux techniques

Complications

Bien que peu fréquente et comme pour toute intervention chirurgicale il peut y avoir des complications que vous exposera votre chirurgien.

Les mini bandelettes

L’évolution du traitement chirurgical tend à se faire vers les mini bandelettes sous urétrales.

Les avantages attendus des mini-bandelettes :

• Diminution du matériel implanté
• Réduction du risque de blessures liées au passage rétro-pubien ou trans-obturateur
• Ablation aisée en cas de complication
• Réduction des douleurs post opératoire
• Reprise des activités plus précoces

Les premiers résultats avec certaines mini bandelettes sont prometteurs mais leur efficacité et leur innocuité doit être évaluées par des études les comparant aux bandelettes classiques.

(Avec la collaboration scientifique Dr Thomas PEREZ)

- Swift Sling®

La mise en place d’une bandelette sous urétrale est devenu le traitement chirurgical de référence de l’incontinence urinaire féminine d’effort.

• Information patiente

Définition de l’Incontinence urinaire (OMS)

L’incontinence urinaire est une perte involontaire d’urine, diurne, ou nocturne On estime que c’est un symptôme fréquent qui toucherait au moins 3 millions de personnes en France. 15 à 20 % des personnes âgées de plus de 60 ans ont une incontinence et le risque est deux fois plus élevé pour les femmes (15-30 %) que pour les hommes.

Classification :

1. Incontinence d’effort : perte d’urine involontaire survenant lors d’une augmentation de la pression abdominale : éternuement, toux, marche

2. Incontinence par impériosité : perte d’urine par envies pressantes non maîtrisables en rapport avec une contraction de la vessie

3. Incontinence mixte : association d’une incontinence d’effort et d’une incontinence par

4. instabilité vésicale

L’incontinence urinaire d’effort féminine

Il s’agit d’une incontinence passive par diminution des résistances urétrales. La fuite d’urine survient lorsqu’une pression abdominale s’exerce lors d’une toux, d’un éternuement, d’un rire... Ce type d’incontinence représente 50 % des incontinences urinaires féminines.

Etiologies :

Dans la quasi-totalité des cas, elle est due à une défaillance pelvi-périnéale. L’urètre, trop mobile, perd son appui postérieur par fragilisation du périnée.

La défaillance pelvi-périnéale peut être d’origine obstétricale, chirurgicale, hormonale.



Le traitement chirurgical

Le traitement chirurgical de l’incontinence urinaire d’effort est très standardisé de nos jours, et va rétablir un soutien sous l’urètre, empêchant la bascule en arrière de l’urètre lors des efforts.

Une bandelette en polypropylène mono filament va réaliser un soutènement de la partie moyenne de l’urètre sans fixation et sans tension.

Durant l’effort, la bandelette permet la clôture de l’urètre.

Les technique utilisées pour poser la bandelette sont simples rapides et mini invasives :

1. TVT (Tension-free Vaginal Tape) posée par voie rétro-pubienne.

Cette intervention nécessite la réalisation d’une cystoscopie afin de vérifier l’absence de passage intra vésical de la bandelette.

2. TOT (Trans-Obturator Tape) posée par voie transobturatrice (intervention la plus fréquente)

TOT out in (dehors - dedans) la pose de la bandelette se fait à partir de la peau, au niveau de la partie interne et inférieure du trou obturateur, ensuite la membrane obturatrice puis est récupérée à travers l’incision vaginale après avoir contourné la branche ischio-pubienne.

TOT in out (dedans - dehors) la pose de la bandelette se fait à partir de l’incision vaginale par un cheminement inverse.

Le matériel



Le TVT ou TOT donnent d’excellents résultats qui semblent superposables entre les deux techniques

Complications

Bien que peu fréquente et comme pour toute intervention chirurgicale il peut y avoir des complications que vous exposera votre chirurgien.

Les mini bandelettes

L’évolution du traitement chirurgical tend à se faire vers les mini bandelettes sous urétrales.

Les avantages attendus des mini-bandelettes :

• Diminution du matériel implanté
• Réduction du risque de blessures liées au passage rétro-pubien ou trans-obturateur
• Ablation aisée en cas de complication
• Réduction des douleurs post opératoire
• Reprise des activités plus précoces

Les premiers résultats avec certaines mini bandelettes sont prometteurs mais leur efficacité et leur innocuité doit être évaluées par des études les comparant aux bandelettes classiques.

(Avec la collaboration scientifique Dr Thomas PEREZ)

- Swift Sling®

Centres partenaires - Administration - Mentions légales - Réalisation : ASAP Productions